CUMIN

Dates : 2015-2024

Contact : Alain Bouscayrol, PU, Université de Lille, L2EP - Coordinateur du projet CUMIN

Participation TVES : Elodie CASTEX, PU Université de Lille

Contexte

Les campus universitaires sont des villes à échelle réduite avec toutes les composantes urbaines mais avec une complexité moindre. Les universités pourraient donc être de précieuses plateformes expérimentales pour le développement d’écocités.

La première étape pour un campus plus vert est l’estimation de ses émissions de GES. L’Université de Lille a réalisé son bilan carbone en 2010, avec une mise à jour en 2014. Les deux études démontrent que la mobilité est le principal contributeur de GES : 22 000 personnes étudient et travaillent sur ce campus ; 33% d’entre elles viennent chaque jour sur le campus, mais ce faible pourcentage correspond à 75% des émissions dues au transport. Un plan de mobilité a donc été élaboré pour réduire spécifiquement les émissions liées aux transports.

Objectifs

Le programme CUMIN vise à remplacer les véhicules thermiques polluants des utilisateurs par des véhicules électriques (VE). De plus, ces VE seront chargés à l’aide des panneaux photovoltaïques de l’Université.

Le projet est organisé en deux phases principales : une phase d’analyse de 2015 à 2021 pour étudier différents scénarios et définir les exigences techniques du campus vert, y compris son modèle économique et une phase d’intégration de 2021 à 2025 pour intégrer de nouvelles infrastructures et motiver progressivement les utilisateurs à passer à l’électrique.

À travers un groupe de travail interdisciplinaire, incluant le L2EP (Laboratoire d’Electrotechnique et d’Electronique de Puissance, le TVES (Territoires, Villes, Environnement & Société) et le CRIStAL (Centre de Recherche en Informatique, Signal, et Automatique de Lille), 4 axes de travail sont ressortis :

  • L’instrumentation des véhicules électriques afin de collecter des données sur leur utilisation réelle sur le campus. Un logiciel de simulation est en cours de développement pour évaluer la consommation d’énergie des utilisateurs potentiels pendant une année complète.
  • Le photovoltaïque et la recharge de véhicules : un système photovoltaïque sur un bâtiment éducatif est connecté à une station de recharge multimode développée par le L2EP. Différentes mesures contribueront à évaluer la capacité maximale de production pour ce type de bâtiment et la capacité de charge quotidienne requise pour un nombre défini de VE.
  • La réorganisation complète du campus via une distribution efficace de la station de recharge et la définition de nouveaux services, notamment l’éco-gestion de la logistique et le système de partage de véhicules légers. Cet axe est fortement dépendant des comportements des utilisateurs. Différentes études sont en cours pour sensibiliser les étudiants et les membres du corps professoral/du personnel.
  • Le libre accès de toutes les données du campus de démonstration. Toutes les mesures de la première phase seront filtrées, analysées et disponibles en ligne. De plus, tous les véhicules seront connectés et toutes les informations seront disponibles en temps réel pour alimenter la base de données.

CUMIN est composé de plusieurs projets, dont le projet EVE (Estimation de consommation des Véhicules Electriques) et REMUS (Récupération d’Energie de Métro pour une Université Soutenable) financés en partie par la région Hauts-de-France et la MEL.

Retombées

Autour du projet CUMIN, l’Université de Lille vise à développer un campus démonstrateur sur le volet de l’électro-mobilité.

Présenté dans des conférences internationales, CUMIN fait des émules, notamment à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), qui souhaite étendre cette expérience sur son propre campus, plus froid et avec une mobilité nord-américaine. Un laboratoire associé international, le eCAMPUS, regroupant le L2EP, l’IRH (Institut de Recherche sur l’Hydrogène, UQTR), le TVES et le LVC (Laboratoire en loisir et Vie Communautaire, UQTR) a d’ailleurs été inauguré le 20 décembre 2018. Cette association entre deux laboratoires de sciences pour l’ingénieur et deux laboratoires de sciences humaines vise à analyser comparativement les campus des universités partenaires, tant sur les domaines techniques que sur les domaines sociologiques et organisationnels.

The CUMIN (Campus of University with Mobility based on Innovation and carbon Neutral) program aims to develop a demonstrator campus, based on electro-mobility, in order to reduce greenhouse gas emissions att che campus Cité Scientifique of the University of Lille. The ultimate goal of CUMIN is to use the eco-campus as a living lab to develop eco-cities. CUMIN is an interdisciplinary program, which gathers research teams on electrical engineering from L2EP, on computer and control sciences form CRIStAL, and on city planning from the TVES.

ERICA

Dates : février 2021- Décembre 2022

Financement : I-SITE ULNE

Porteurs du projet : Université de Lille - Elodie CASTEX MCF-HDR ULille /TVES

Partenaires : Laboratoire d'Electrotechnique et d'Electronique de Puissance (L2EP) & Rochester Institute of Technology (RIT) Department of Public Policy

Équipe du projet : Alain BOUSCAYROL, Anatole DESREVEAUX (L2EP), Eric HITTINGER (RIT)

Participants TVES : Christelle AUDOUIT, Philippe DEBOUDT, Julia FROTEY, Marie LABOUREUR, Eugénie MASCLEF

Descriptif : Projet interdisciplinaire associant le laboratoire TVES au Laboratoire L2EP sur la question de l'introduction des énergies renouvelables (ENR) dans l'infrastructure de recharge pour véhicules électriques. Le projet vise à évaluer tant sa mise en œuvre concrète par les acteurs du territoire (et continuer d'explorer ainsi les questions de gouvernance de l'énergie) que son acceptabilité sociale et sa réception auprès des populations. Pour cela une méthodologie avec des approches qualitatives (entretiens semi-directifs) et quantitatives (questionnaires, base de données géo référencées sous système d'information géographique, cartographies) seront mobilisées tout au long du projet. Le projet ERICA s'inscrit dans le prolongement de recherches interdisciplinaires engagées au sein de l'équipe du programme CUMIN (Campus Universitaire à Mobilité Innovante et Neutre en carbone) soutenu par l'Université de Lille et inscrit dans un LAI ; il fait également le lien avec des recherches engagées dans le HUB 2 de l'i-SITE ULNE.

Mots clés : Electromobilité, Véhicule électrique, énergie renouvelable, acceptabilité, gouvernance

RECONVERT

(Gestion spatiale et tempoRelle des rEssources issues de la déCONstruction sélectiVe des bâtiments, pour une démarche d’économie circulaire à l’échelle du tERriToire de la MEL et des Hauts-de-France)

Période du contrat : 2020-2024

Financement : MEL, I-site Université Lille Nord-Europe

Porteur du projet : École nationale supérieure mines - Télécom Lille Douai (IMT Lille Douai)

Responsables scientifiques :

  • Arnaud DONIEC (coordinateur scientifique) arnaud.doniec@imt-lille-douai.fr
  • Emmanuel LEMELIN (coordinateur opérationnel) arnaud.doniec@imt-lille-douai.fr

Partenaires :

  • Recherche : IMT Lille-Douai (CERI-SN, CERI-MP), Université de Lille (CRIStAL, TVES, CLERSE)

  • Entreprises : SUEZ, BatiRIM, Rabot Dutilleul Construction, Nacarat, Néo-Eco

  • Autres institutions : EPF Hauts-de-France, TEAM 2

Participants TVES :Christine LIEFOOGHE MCF ULille (tiers lieux, écosystème territorial) et Eric MASSON MCF ULille (SIG)

Equipe du projet : Emmanuel LEMELIN,IMT LD ; Arnaud DONIEC, IMT LD; BOUAKIL Slimane, EPF; Bogo Marie-Dominique, SUEZ ; DEBORRE Rodolphe, RabotDutilleul ; Laetitia Jourdan, Univ-lille; Guillaume Lozenguez, IMT LD; Jeremie RENAULT, team2 ; Pierre LEPOIVRE, team2; François-Xavier DEVETTER, MAD U-Lille pour IMT LD; Christine LIEFOOGHE, Univ-lille; Eric MASSON, Univ-lille; Marie-France LACRAMPE, IMT LD; Zoubeir LAFHAJ, Centrakle Lille ; BEUREL Sebastien, nacarat; BOUILLOT Adrien, nacarat; PONTHIEUX Anthony, nacarat ; BERNARD Marc, RabotDutilleul; Julien RAYNAL, neo-eco; Christine CHAIGNET, epf-npdc; Didier HUOT-MARCHAND, epf-npdc; Brenda OMAÑA SANZ, neo-eco; Julien BASTE, Univ-lille; DESTOMBE Constance, RABOTDUTILLEUL; Sebastien Delamarche, Suez ; Christine BRALET, Suez; Blerta SAITI, suez; Iana STOYANOVA suez; LEMEITER Richard, mairie-lille

Descriptif du projet : Le secteur du bâtiment génère annuellement 46 millions de tonnes de déchets en France mais ce potentiel de valorisation est largement sous-exploité. La chaire RECONVERT contribuera à intégrer la démarche de déconstruction sélective des bâtiments et à organiser les flux de produits et matériaux qui en seront issus pour un meilleur réemploi, réutilisation et recyclage à une échelle locale. L’objectif est de développer de nouveaux vecteurs de croissance dans la filière BTP via le recyclage intelligent de matières premières, de participer à la mise en place d’une économie circulaire dans le secteur du bâtiment, de créer et/ou relocaliser des emplois sur les territoires dans l'Économie Sociale et Solidaire. Les laboratoires partenaires ont aussi identifié des challenges scientifiques, tels que la caractérisation d’écosystèmes dirigée par les données et la mise en place de méthodes d’optimisation et de décision pour des problèmes à grande échelle.

Mots clés : économie circulaire, intelligence artificielle, déconstruction sélective, planification, modélisation basée agents, métabolisme urbain, jumeaux numérique territorial