Soutenance de thèse de Jérémy Innebeer, Doctorant TVES à l'ULCO

tves Soutenance de thèse
17 janv. 2022 09:00 - 13:00
Maison de la Recherche en Sciences Humaines, 21 Quai de la Citadelle, 59140 Dunkerque, en salle 5.

Elle sera soutenue devant un jury composé de :

  • Christophe Gibout, Professeur, Université du Littoral-Côte d’Opale, Directeur
  • Anne-Peggy Hellequin, Professeure, Université Paris-Nanterre, Directrice
  • Nathalie Lemarchand, Professeure, Université Paris 8 Vincennes, Examinatrice
  • Hervé Marchal, Professeur, Université de Bourgogne-Franche-Comté, Examinateur
  • Bernard Reitel, Professeur, Université d’Artois, Rapporteur
  • Frédéric Santamaria, Professeur, Université Grenoble-Alpes, Rapporteur

Cette soutenance est publique et pourra être suivie en présentiel ou en visio-conférence.

Mots clés : Décroissance urbaine,Villes Moyennes,Aménagement urbain,Centres-villes,Revalorisation urbaine,Villes industrialo-portuaires

Résumé  : La présente thèse rend compte d'un travail de recherche mené durant cinq années sur la thématique de la décroissance et de la revalorisation des centres-villes des villes moyennes de la Côte d'Opale. Quartiers emblématiques, les centres villes subissent aujourd’hui des difficultés plus ou moins perceptibles, dues en partie à un déclin démographique et commercial important, se traduisant par une désertion de ces centres et un phénomène de vacance commerciale et de logement. Cette situation de décroissance s’observe alors notamment dans les villes moyennes, et de manière plus prononcée encore dans les villes portuaires et industrielles. Le présent travail de thèse, se concentrera sur les centres villes de Dunkerque, Calais et Boulogne sur Mer, et aura pour objectif d’une part d’étudier les spécificités de ces villes moyennes industrialo-portuaires, ainsi que de mesurer ces phénomènes de déclin et d’en comprendre les différentes dynamiques. Dans un second temps, l’étude se portera sur l’impact des politiques publiques de revalorisation sur les urbanités et la réception de celle-ci par les habitants. A partir du contexte établit, la méthodologie proposée allie une enquête qualitative par entretiens semi-directifs auprès des décideurs et habitants, à des observations de terrain, dans un objectif d’évaluation des pratiques et perceptions des centres-villes. L’analyse thématique et lexicale des informations recueillies permet de mettre en évidence les divergences de représentations des différents groupes d’acteurs interrogés, ainsi que les logiques de discours liées aux thèmes et aux mots employés. Les phénomènes de décroissance et de revalorisation en centres-villes seront donc étudiés en détail et l’analyse permettra de mettre en évidence les discours parfois divergents et la pluralité de définitions et de perceptions des espaces centraux.


Tweeter Facebook