CPER MARCO

 

Recherche marines et littorales en Côte d’Opale : des milieux aux ressources, aux usages et à la qualité des produits aquatiques

Le projet CPER MARCO s’inscrit au sein du projet scientifique du GIS Campus de la mer, sur les axes 1,2 et 3 intitulés respectivement « Fonctionnement des systèmes littoraux et côtiers et biodiversité », «Pêche, aquaculture et leurs valorisations» et « Activités transversales et Politique Marine Intégrée (PMI) ».

L’objectif du projet MARCO est de mettre en place une approche originale et innovante pour l’étude du milieu marin, de ses ressources et de la qualité des produits aquatiques dans le cadre d’une dynamique régionale intégrant l’impact environnemental. Il permettra à terme de définir l’ensemble des paramètres critiques pour une gestion adaptée des ressources en adéquation avec la qualité et la sécurité des produits aquatiques pour le  consommateur.

Ce projet structurant, multi-laboratoires et multi-organismes, repose sur la mise en place d'instruments et d’outils pour une approche globale de l’étude du milieu marin, de la ressource et de la qualité des produits aquatiques. Pour répondre à ces enjeux académiques et sociétaux, le projet s’articule autour de 6 axes : Observation et évaluation de l’environnement marin, Structure, fonctionnement et dynamique des écosystèmes, Productivité et durabilité des ressources halieutiques et aquacoles, Qualité et sécurité des ressources aquatiques, Vulnérabilité et usages des éco-socio-systèmes marins et littoraux, Ingénierie marine et littorale

Financement :  

  • Contrat CPER

2014-2020

Responsable Scientifique : François Schmitt (LOG), Anne Brisabois (ANSES)

Coordination pour TVES : Caroline Rufin-Soler (ULCO)

Equipe :

  • LOG (Laboratoire d’Océanologie et de Géosciences, UMR 8787)
  • LISIC (Laboratoire d’Informatique Signal et Image de la Côte d’Opale, EA 4491, Université du Littoral Côté d’Opale)
  • IFREMER (Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer)
  • ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)
  • TVES : Caroline Rufin-Soler, Christelle Audouit, Philippe Deboudt, Hervé Flanquart, Christophe Gibout, Vincent Herbert, Voltaire Louinord
  • LADYSS : Anne-Peggy Hellequin (Université Paris Nanterre)

 

Le projet CPER MARCO « Recherches marines et littorales en Côte d’Opale : des milieux aux ressources, aux usages et à la qualité des produits aquatiques » (2015-2020) regroupe 7 laboratoires appartenant à 5 partenaires institutionnels (ULCO, Université Lille 1, CNRS, IFREMER, ANSES). Anne Brisabois, Directrice de recherche ANSES et François Schmitt, Directeur de recherche CNRS, en assurent la gouvernance. Le projet MARCO s’arti-cule autour de 6 axes et 4 plateaux transversaux. MARCO s’inscrit dans le projet scientifique du GIS Campus de la mer, sur 3 axes intitulés : « Fonctionnement des systèmes littoraux et côtiers et biodiversité », « Pêche, aquaculture et leurs valo-risations » et « Activités transversales et Politique Marine Intégrée (PMI) ».

Les membres de TVES sont impliqués dans l’axe 5 : « Vulnérabilité et usages des éco-socio-systèmes marins et litto-raux » (coord. A. Héquette, LOG, ULCO et C. Rufin-Soler, TVES). Ils sont impliqués dans l’étude de la fréquentation, la représentation des espaces côtiers et leur évaluation économique, en s’appuyant sur plusieurs sites littoraux protégées de la Côte d’Opale. La fréquen-tation des sites protégés génère des coûts et des bénéfices au sein de la société́.

L’estimation des bénéfices présente au moins deux intérêts pour les gestionnaires : d’une part, elle contribue à justifier les mesures de conservation auprès des financeurs publics et de la population locale ; d’autre part, elle apporte des éclairages essentiels en matière de diversification des sources de financements.