Atelier des territoires du périurbain (DGALN)

Mission d'expertise et de participation au comité de suivi de l'Atelier des territoires du périurbain de la DGALN conclue entre le laboratoire TVES et le Ministère de la Cohésion des Territoires - Direction générale de l’aménagement, du logement et de la nature

Responsable scientifique pour TVES : Marc Dumont, Professeur des Universités en aménagement-urbanisme, Université de Lille

 

La 9e session de l’Atelier des territoires 2016 / 2017 pilotée par la Direction générale de l’aménagement, du logement, et de la nature (DGALN) en partenariat avec le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) consacrée au périurbain vise à faire valoir les multiples atouts de ces territoires, à faire émerger des projets de développement partagés et à accompagner les actions qui en améliorent la durabilité et le vivre-ensemble.

Éprouvée depuis maintenant une dizaine d’années tout en s’enrichissant régulièrement de nouveaux apports méthodologiques, la démarche Atelier est coordonnée au niveau du bureau des stratégies territoriales (DHUP/AD) et pilotée par les services déconcentrés de l’État (DREAL/DDT) retenus après sélection dans le cadre d’un appel à candidatures national. Impliquant un repositionnement partenarial fort des services de l’État auprès de collectivités locales volontaires au service de l’émergence d’un projet de territoire, l’Atelier repose sur la mobilisation d’une expertise pluridisciplinaire (architecte-urbaniste, paysagiste, économiste…) sur une durée d’environ 9 mois rythmée par des temps de travail sur le terrain.

Innovante par sa forme, la démarche Atelier des territoires se fonde sur la prise en compte première des visions et récits des acteurs locaux et non selon une approche normative, le parcours du territoire et une réflexion mobilisant les représentations spatiales, un processus d’identification des ressources et des enjeux du territoire avec les acteurs eux-mêmes en mode projet jusqu’à la validation d’une feuille de route locale politiquement engageante. Au niveau national, un travail de capitalisation doit permettre de tirer parti des expériences de terrain pour retenir des enseignements utiles et contribuer à faire évoluer les politiques publiques et/ou la posture des services de l’État.

Cinq sites périurbains ont été sélectionnés en 2016 pour cette session de l’Atelier : la communauté d’agglomération de Caen-la-mer (DDTM du Calvados, mandataire Acadie), la communauté de communes de la région de Nozay (DDTM de Loire-Atlantique, mandataire Interland), la communauté de communes Bassée-Montois (DDT de Seine-et-Marne, mandataire Alphaville), l’agglomération de Troyes (DDT de l’Aube, mandataire Acadie), le Pays de Tulle (DDT de Corrèze, mandataire Obras).

Dans le cadre de cette session d’Atelier, la DGALN a souhaité enrichir le travail de capitalisation en s’appuyant sur l’apport d’expertise de chercheurs et spécialistes dans le cadre d’un Comité de suivi.