CECCUT-Capitales européennes de la culture et cohésion urbaine transfontalière

Réseau Jean Monnet CECCUT "Capitales Européennes de la Culture et Cohésion Urbaine Transfrontalière " dans le cadre du programme européen Erasmus +

Le réseau est piloté par le LISER de Luxembourg (https://www.liser.lu/) et les autres partenaires sont l’université catholique de Louvain (faculté ESPO-ISPOLE) et l’université de Timisoara (faculté des sciences politiques).

L’objectif du réseau pluridisciplinaire « CECCUT » est d'analyser l’initiative Capitale européenne de la culture en tant que levier de la cohésion urbaine dans les espaces transfrontaliers de l’UE. Un focus sera réalisé sur trois thématiques centrales mises en avant par le Parlement européen et le Conseil de l’Union Européenne concernant les Capitales européennes de la culture programmées pour la période 2020-2033 : 

1- Renforcer le sentiment d’appartenance à un espace culturel commun (quid d’un sentiment d’appartenance transfrontalier à soutenir), 

2- Favoriser l’inclusion sociale par la culture avec une attention particulière aux jeunes et aux groupes marginalisés (quid de l’Europe de l’inclusion sociale par la culture dans un contexte transfrontalier et notamment l’inclusion de la jeunesse, des européens fragilisés et des migrants extra-communautaires souvent bloqués en zone frontalière), 

3- Promouvoir les relations entre les secteurs culturels et créatifs avec ceux du développement urbain (quid du développement urbain transfrontalier par la programmation culturelle alors que la frontière peut induire une série de différentiels). 

Les échanges entre le monde académique, les acteurs publics et ceux issus de la société civile impliqués par ces enjeux s’organiseront à travers quatre activités complémentaires et mobilisant de concert les langues française et anglaise : 

1- Un enseignement impliquant chercheurs et étudiants sous la forme de séminaires, 

2- Trois produits dont un site internet dédié au projet ainsi qu’un guide de bonnes pratiques et un guide d’évaluation pour faciliter une cohésion urbaine transfrontalière par la politique culturelle 

3- Une recherche appliquée associant chercheurs et étudiants

4- une série d’évènements pendant les trois années du projet. 

Le projet est programmé de 2018 à 2021. Il vise à maintenir la dynamique européenne et l’inscription du laboratoire comme pôle de référence en la matière, enclenchée lors du projet Jean Monnet EURÉGIO.
Pour l’Université de Lille 4 enseignants-chercheurs sont associés : 3 de TVES (Pauline Bosredon, Thomas Perrin et François-Olivier Seys) et 1 collègue du CERAPS, Pauline Ravinet.